La meilleure façon de découvrir une ville, n’est-elle pas d’y avoir son chez soi et de vivre comme ses habitants, au rythme des évènements qui l’animent ?

Vous faites vos courses dans les magasins du quartier, vous flânez dans les rues à la recherche d’un bon restaurant, vous vous imprégniez des images et des odeurs d’un marché, vous vous reposez sur un banc dans l’un des nombreux jardins de la ville, ou vous vous asseyez à la terrasse d’un café… Vous vivez à un autre rythme et vous en profitez au maximum.

Nantes dispose d’un patrimoine culturel et architectural particulièrement riche, les découvertes ne manqueront pas au cours de vos promenades. Vous avez envie d’en savoir plus ? Pourquoi ne pas vous inscrire auprès de l’Office du Tourisme pour une visite guidée ?

Le saviez-vous?  En 2004, Nantes a été reconnue par le magazine américain Time comme la ville d'Europe la plus agréable à vivre.

Pour découvrir tout ce qu’une ville peut offrir, il faut s’imprégner de son atmosphère, aller à la rencontre de ses habitants, déguster les plats régionaux, et prendre son temps. Vous visitez pendant la journée, et le soir vous profitez de la vie nocturne dans le quartier de l’Opéra, le célèbre quartier du Bouffay, ou encore le nouveau quartier de l’Île de Nantes et du Hangar à Bananes.

Une sortie culturelle vous tente ? Allez au théâtre, réservez une place à l’Opéra, ou assistez à un concert de l’Orchestre National des Pays de la Loire. Il y a tant à faire !

Nantes a de nombreux secrets à révéler à ses visiteurs, et vous trouverez dans nos appartements une information touristique détaillée, et de beaux livres sur la ville et ses alentours. Votre seul souci sera de décider par quoi vous allez commencer !

En savoir plus sur Nantes :

Nantes (Naoned en Breton) est la préfecture de la Région Pays de la Loire, et le chef lieu du département de Loire Atlantique.

Ville d’art et d’histoire, Nantes était la capitale du duché de Bretagne et de son Etat, dont elle abrite toujours le château des ducs de Bretagne, témoignage de son passé breton.

Avec 283 025 habitants en 2007, elle est la sixième commune la plus peuplée de France. En incluant Saint-Nazaire, son avant-port sur l’estuaire de la Loire,  elle est aujourd’hui la plus importante métropole du Grand Ouest, occupant une place prépondérante sur la façade Atlantique et jouant un rôle majeur dans le commerce maritime français.

Géographie :

Nantes est située à proximité de l’océan Atlantique, au début de l’estuaire de la Loire et au point de confluence de l’Erdre et de la Loire (47°13′05″N 01°33′10″O / 47.21806, -1.55278).

À l’échelle planétaire, il intéressant de noter que la localisation de Nantes coïncide presque exactement avec celle du pôle de l’hémisphère continental, situé dans les environs de Nantes (vers 47°13′N 1°32′W / 47.217, -1.533).

À l’échelle nationale, Nantes se trouve à 342 km au sud-ouest de Paris, 340 km au nord de Bordeaux, 100 km au sud de Rennes, 255 km au sud-est de Brest.

À l’échelle régionale, Nantes se trouve à 157 km au sud-ouest du Mans et 80 km à l’ouest d’Angers.

À l’échelle départementale, Nantes se trouve à 51 km à l’est de Saint-Nazaire, 62 km à l’est de La Baule-Escoublac, 43 km au nord-est de Pornic.

L’océan à 40 minutes en voiture, des espaces verts préservés, de nombreux cours d’eau qui lui valurent par le passé le surnom de « la Venise de l’Ouest », Nantes est une métropole qui a su attirer de nouveaux habitants par son dynamisme, sa culture et sa créativité.

Histoire :

La ville remonte à l’époque gauloise (Condevicnum) et est la ville principale du peuple des Namnètes, conquis par César en 56 av. J.-C.

Sous l’Empire romain, elle est appelée Portus Namnetum et est le chef-lieu de la cité des Namnètes ; à cette époque, la ville de Ratiatum (Rezé), qui appartient à la cité des Pictons, est probablement aussi importante que Nantes. Aux IIIe et IVe siècles, confrontée aux troubles des invasions, la ville se fortifie ; c’est aussi l’époque où elle se christianise (saint Donatien et saint Rogatien). Les premiers évêques de Nantes apparaissent au Ve siècle.

Après la chute de l’Empire romain d’Occident (476), la cité de Nantes passe rapidement sous le contrôle du royaume franc de Clovis. Durant la période franque, la ville joue un rôle essentiel dans la défense contre l’expansion bretonne dans la péninsule armoricaine. Elle devient la capitale de la marche de Bretagne à l’époque de Charlemagne, la marche étant au départ dirigée par le comte Roland (qui meurt à Roncevaux en 778 dans un guet-apens tendu par les Basques).

Duché de Bretagne et ses 9 pays vers le XIVe siècle

Après la mort de Charlemagne, l’expansion bretonne reprend et Nantes est conquise en 851, année qui marque le début de l’appartenance de Nantes à la Bretagne. Cependant, les 80 années suivantes sont extrêmement difficiles en raison des attaques vikings, la plus spectaculaire ayant eu lieu dès 843 (mort de l’évêque saint Gohard). Les Vikings, installés solidement à Nantes en 919, sont chassés en 937 par Alain Barbetorte.

Nantes est désormais une ville essentielle du duché, pas toujours sa capitale. Le comté de Nantes est un long moment aux mains des comtes d’Anjou (1156-1189), et notamment des Plantagenêts, aussi ducs de Normandie et roi d’Angleterre (1189-1203). Sa situation s’améliore à l’époque de la dynastie de Dreux (XIIIe ‑ XIVe siècle) et surtout de la dynastie de Montfort (XIVe ‑ XVIe siècle), qui en fait une véritable capitale ducale. Par ailleurs, au XVe siècle, Nantes se développe, notamment grâce au commerce maritime et fluvial.

À la fin du XVe siècle, Nantes est un enjeu essentiel dans la guerre entre le roi de France et le duc de Bretagne, François II. Nantes est conquise en 1488. L’héritière, la duchesse Anne épouse Charles VIII en 1491, puis Louis XII en 1498, devenant reine de France. À sa mort, en 1514, elle lègue son cœur à la ville (actuellement au musée Dobrée).

Édit de Nantes

En 1532, le duché de Bretagne est réuni à la couronne de France (c’est-à-dire que l’héritier de la couronne de France est ipso facto héritier de la couronne ducale). Une réorganisation administrative en résulte un peu plus tard, qui accroît le rôle de Rennes, siège du Parlement de Bretagne (1560), Nantes conservant cependant la Chambre des Comptes de Bretagne.

Pendant les guerres de religion, Nantes est une ville ligueuse qui soutient le gouverneur, le duc de Mercœur, dans sa lutte contre les protestants (présents à Blain, et dans d’autres villes plus petites). Elle est une des dernières grandes villes à reconnaître l’autorité d’Henri IV, de sorte que la promulgation de l’édit de Nantes en 1598 ne correspond pas à l’opinion des habitants.

De 1670 à la Révolution française, le commerce avec les colonies (sucre, tabac, et commerce des esclaves) lui assure la prospérité : c’est une des plus riches villes de France, et son port assure 44 % du commerce français.

(www.lesanneauxdelamemoire.com)

Pendant la Révolution française, la ville est en première ligne face à la révolte vendéenne et sa résistance est une des clefs du succès républicain. Elle est le siège d’une terreur impitoyable.

Préfecture de la Loire-Inférieure, Nantes continue son développement au XIXe siècle, annexe les communes voisines, s’industrialise. Grâce à l’activité de son port, la production agricole régionale et sa forte réactivité commerciale, Nantes se positionne notamment dans différents secteurs de l’industrie.

Dans les années 1930 des opérations de comblements sont entrepris avec notamment le comblement des bras de la Bourse et de l’Hôpital autour de l’île Feydeau ainsi que la portion de l’Erdre aujourd’hui Cours des Cinquante Otages. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Nantes subit d’importants bombardements ; son rôle dans la Résistance est honoré par la croix de la Libération. En 1985, Nantes est la première ville française à se doter d’un réseau de tramway moderne.

Blasonblason de la ville de Nantes le drapeau Breton

(certain passages & les illustrations sont extraits de wikipédia)

Office du tourisme : 3 cours Olivier de Clisson 44000 NANTES tel.0 892 464 044

retour